Pourquoi l’initiation ?

 

La nécessité de l’initiation ne fait pas partie de notre culture occidentale. Notre éducation nous conduit à considérer que le savoir est toujours d’ordre intellectuel et que l’enseignant est là pour expliquer des concepts qui pourraient aussi être appris avec des livres ou des vidéos, même lors d’un enseignement en relation avec la spiritualité

 

Pourtant, ce concept d’initiation remonte la nuit des temps et franchi les frontières. Toujours et partout, des techniques furent transmises de maître à disciple.

En fait, nous pourrions comparer cela à la transmission d’un jalon. Il ne s’agit nullement de déifier le maître, de lui porter un culte comme parfois les orientaux le font avec leur Guru. Le jalon peut tout simplement n’être transmis que par un être humain, il n’est pas véhiculé par l’écriture ou par un autre support de l’intellect.

 

Cela ne signifie nullement que le maître est supérieur à l’élève. Il arrive même souvent que ce dernier le dépasse dans l’art même qui lui fut enseigné, mais sans la transmission d’un initiateur l’élève n’aurait pas pu accomplir son destin.

 

Transposé au Reiki, l’enseignant syntonise l’élève, il le rend conscient et lui permet de jouer avec une forme de lumière d’une grande puissance provenant de la réalité du monde divin. Il y a une chaîne humaine ininterrompue entre les moines bouddhistes et  shintoïstes qui développèrent cet art en consacrant leur vie à la révélation du Divin en eux, Mikao Usui qui adapta la technique afin qu’elle puisse être pratiquée hors des sanctuaires, et enfin nous-même. Aucun livre ne peut transmettre cela.

 

 

Précédent                                                                                             Suivant